Le renouveau du marché des fourgonnettes

0
924
Le renouveau du marché des fourgonnettes (crédit image: Ram commercial)

Je dois d’abord me confesser; j’ai utilisé des camionnettes et des fourgonnettes pour mon travail et j’ai une préférence marquée pour la fourgonnette que je considère de loin comme un véhicule de travail supérieur. Vous me pardonnerez donc mon parti pris dans mon évaluation de ce créneau de marché.

Pourquoi ce parti pris pour la fourgonnette ? Pour plusieurs raisons. D’abord parce que ce type de véhicule offre plus d’espace de chargement pour la même longueur de véhicule en raison du fait que le moteur se trouve en partie sous la cabine de pilotage. La fourgonnette se distingue en outre par une plus grande facilité de chargement grâce aux portières à pentures verticales à l’arrière et aussi grâce à l’accès latéral des portières de côté. C’est sans compter le fait que la fourgonnette offre plus de facilité de rangement du matériel à l’intérieur, puisque la hauteur intérieure est généralement plus élevée que la hauteur des boîtes de fibre de verre sur les camionnettes. Depuis l’arrivée des modèles européens, la consommation d’essence des fourgonnettes est généralement meilleure que celle des camionnettes. À cela s’ajoutent des taux de primes d’assurance plus bas.

Objectivement, je dois admettre que certains inconvénients sont aussi liés à l’utilisation des fourgonnettes. Par exemple, elles sont habituellement classées comme véhicules commerciaux et offrent de moins bons taux de financement à l’achat et à la location. Si le véhicule sert au travail et à la famille, il est moins polyvalent que la camionnette. Si la fourgonnette ne possède aucune partition entre la cabine et l’espace de rangement, le poste de pilotage est trop chaud l’été, trop froid l’hiver et toujours bruyant. Voyons maintenant quelques caractéristiques spécifiques de certains modèles de fourgonnettes.

Le Sprinter de Mercedes

En 2004, à l’époque où Chrysler et Mercedes avaient uni leurs forces, on a vu arriver sur le marché la première fourgonnette de type européen. Mue par un moteur diesel de petite cylindrée et offrant plusieurs configurations, le succès fut instantané.

En 2010 l’union entre Chrysler et Mercedes est rompue. Dès lors, le Sprinter est exclusivement vendu chez Mercedes. Complètement revu en 2014, il offre maintenant deux motorisations diesel turbocompressées. Un modèle 6 cylindres de 3,0 litres et un modèle 4 cylindres de 2,1 litres offrant une excellente consommation d’essence. Depuis 2015, il est offert avec la traction intégrale en option.

Le Nissan NV

Malgré son prix élevé, ce type de véhicule agile à toiture surélevée a vite fait de déclasser les véhicules américains de conception ancienne. En 2012, Nissan a été le premier à proposer une alternative intéressante en tentant d’accaparer une part des 350 000 fourgonnettes vendues annuellement en Amérique.

nissan

La fourgonnette NV possède une structure nouvelle et se veut un hybride entre la camionnette et la fourgonnette traditionnelle, puisque son châssis est le même que la toute nouvelle camionnette Titan XD. Ce modèle offre un espace de chargement de 6 pieds 3 pouces de haut et de plus de 8 pieds de longueur. Par contre, il souffre de motorisations quelque peu désuètes. Son prix et sa robustesse demeurent ses atouts.

Le RAM Promaster

Maintenant que Fiat est l’actionnaire majoritaire de Chrysler, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) possède un riche porte-folio de véhicules. Lancé en 2014, le RAM Promaster ramest basé sur le Fiat Ducato, une fourgonnette vendue à plus de 4 millions d’exemplaires dans le monde depuis son lancement, il y a plus de trente ans.

Seule traction avant de la catégorie, cette fourgonnette offre deux types de motorisations : le Pentastar de 3,6 litres à essence largement utilisé à travers la gamme FCA et un diesel 4 cylindres de 3 litres.

Le Ford Transit

Nouveau venu en 2015, il s’est vite taillé une place de choix dans le marché. On le trouve partout sur nos routes et il devient rapidement le modèle préféré des fabricants de fourgons de type cube.

Offert dans une multitude de configurations, dont trois hauteurs de toit et trois longueurs, il est disponible avec trois moteurs différents : deux V6 à DACT dont un à double turbo EcoBoost de 3,5 litres, et un turbo diesel Power Stroke de 5 litres.

Les GMC Savana et Chevrolet Express

Datant presque de l’ère de glace en terme de développement, ces véhicules demeurent toujours populaires avec leur mécanique éprouvée et leur prix alléchant. Peut-être qu’un produit de la gamme d’Opel, filiale de GM Europe, tel le Vivaro ou le Movano viendront bientôt remplacer le vénérable duo ?

Polyvalence et satiété des minifourgonnettes

Plutôt récente sur notre marché, cette catégorie a grossi considérablement ces trois dernières années. Ces véhicules représentent d’excellents achats pour déplacer des articles encombrants en utilisant un minimum d’essence. À une exception près, ils sont conçus comme des voitures, c’est-à-dire qu’ils sont monocoques et à traction avant.

Nissan NV200 et le Chevrolet City Express

Offert ailleurs dans le monde depuis 2009, le Nissan NV 200 est apparu ici en 2013 avec un empattement allongé de 7,9 pouces. À l’image de sa grande sœur la fourgonnette NV, la petite Nissan offre un minois que seul un parent peut apprécier.

La mini fourgonnette de Nissan offre un peu moins de capacité de volume de chargement que la concurrence. Par contre, elle offre une grande maniabilité et elle est championne de sa catégorie en ce qui a trait à sa faible consommation d’essence grâce à sa boîte CVT. Elle se vend au meilleur prix et sa garantie est la plus longue de l’industrie. Des qualités qui font oublier que Nissan embrasse le côté utilitaire de ses fourgonnettes sans trop se soucier de l’apparence. Chevrolet offre aussi le même modèle vendu sous le nom de City Express. Par contre, son prix est plus élevé et sa garantie moins avantageuse.

Le Mercedes Metris

Le dernier venu d’Europe est à cheval entre les catégories, car il est plus petit que le Sprinter et plus grand que le Ford Transit. Mercedes espère aller chercher une bonne partie mercedesde la clientèle de la fourgonnette utilitaire en offrant un véhicule de niche.

La finition intérieure emprunte plusieurs pièces à la série C de Mercedes, ce qui impressionne dans ce créneau. Sa capacité de chargement est de 2 502 livres, sa capacité de remorquage est de 4 960 livres et son volume de chargement est de 186 pieds cubes.

Ce petit bolide est propulsé par un moteur 4 cylindres turbocompressé de 2,0 litres de 208 chevaux fournissant un couple de 258 livres par pied. Sa conduite est vive et sa consommation, modérée.

Le RAM Promaster City

Lui aussi issu du porte-folio italien, le RAM Promaster City est le cousin germain du Fiat Doblo. Vendu à 1,3 million d’exemplaires mondialement depuis 2000, il est aussi vendu par GM sous la bannière Opel en Europe. Nous recevons donc en Amérique du Nord la version la plus récente. Offert avec une motorisation de 4 cylindres, le TigerShark de 2,4 litres est jumelé à la seule transmission à 9 vitesses dans ce segment de véhicule.

Le Ford Transit Connect

ford

Pour terminer cette revue des minifourgonnettes, voici un modèle assemblé en Turquie qui nous revient presque inchangé depuis sa métamorphose de 2014. La plateforme servant au Transit Connect sert aussi aux Escape, C-Max et Focus. D’ailleurs, le tableau de bord rappelle beaucoup cette dernière. Ce véhicule aux lignes très réussies est offert en version tourisme et utilitaire. Deux moteurs de 4 cylindres sont offerts, un de 2,5 litres et un de 1,6 litre EcoBoost légèrement plus puissant, qui promet une économie d’essence plus grande.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.