La vie de chalet en zone urbaine toute l’année

Projet – Faubourg 1792 à Bromont

0
607
Projet - Faubourg 1792 à Bromont

C’est un véritable un style de vie que Bromont immobilier propose avec son nouveau projet Faubourg 1792, à Bromont. Il est situé à proximité des pentes, des sentiers de randonnée et des terrains de golf. Il y a même, à l’arrière, un sentier multifonctionnel pour le vélo, la marche et le ski de fond l’hiver venu. Tout est en place pour profiter du grand air et mener une vie active, et ce, en bénéficiant des avantages de la vie urbaine.

si vous avez déjà visité Bromont, vous connaissez sans doute la rue Shefford, le cœur du village, où l’on trouve des maisons anciennes identifiées à leur propriétaire et leur usage par des panneaux de signalisation. Ces maisons abritent maintenant des commerces et des restos qui font le bonheur des nombreux skieurs et visiteurs. Un nouveau projet résidentiel signé Bromont immobilier, le Faubourg 1792 (année de l’établissement de John Savage à West Shefford), est en construction derrière cette rue «principale ».

De 2010 à 2015, Bromont immobilier a graduellement fait la transition de la vente de terrains au développement domiciliaire. «Nous étions parfois déçus des produits», se rappelle Vincent Bouchard, vice-président, Construction et mise en marché de Bromont immobilier. « Nous voulons désormais contrôler le processus de A à Z.»

Projet – Faubourg 1792 à Bromont
Projet – Faubourg 1792 à Bromont

L’entreprise a donc commencé par le projet les Highlands, essentiellement de la vente de terrains en haute montagne, « mais les proprié- taires doivent se plier à des normes d’aménagement strictes, notamment en ce qui concerne le déboisement, le drainage et l’implantation ». Puis ce fut Côte Est, un projet en forêt de résidences secondaires haut de gamme de style contemporain récompensé par deux prix Domus en 2012.

Faubourg 1792 se distingue de Côte Est à plusieurs égards. « La clientèle n’est pas la même, continue le vice-président. Avec le Faubourg, nous visons une clientèle plus familiale. Par contre, ce ne sont pas de premiers acheteurs; il s’agit de professionnels de 35 à 50 ans, des télétravailleurs dans certains cas. Traditionnellement, notre clientèle vient de la Rive-Sud ; peut-être qu’elle sera plus locale avec Faubourg 1792. »

Ce nouveau projet se trouve dans une zone d’intervention prioritaire selon le nouveau plan d’urbanisme de Bromont (voir l’encadré plus loin). Le projet vient consolider le village de Bromont, amenant d’un coup 300 ménages, qui fréquenteront les commerces et les restos avoisinants. Les cinq phases du projet se dé- ploient sur des rues en boucle plus étroites, où la circulation se fera à sens unique, pour assurer une plus grande sécurité.

« À terme, les arbres plantés à l’avant des résidences se rejoindront au-dessus de la rue, formant une canopée », explique Vincent Bouchard. À cette canopée s’ajouteront des bandes de 5 mètres à l’arrière des maisons pour assurer une plus grande intimité à ce projet d’une densité de 20 logements par hectare. Pour mieux conserver le paysage, les fils électriques seront enfouis. L’éclairage de rue se fait au DEL à ciel étoilé. «Nous avons aussi essayé l’éclairage solaire dans les espaces de stationnement exté- rieurs», note Vincent Bouchard.

Le souci de l’environnement

Faubourg 1792 porte le sceau du développement durable. C’est ainsi que le promoteur a opté pour la norme Novoclimat 2.0. Tous les appareils de plomberie sont certifiés WaterSense, pour réduire a consommation de l’eau. Portes et fenêtres sont homologuées Energy Star. «Nous n’avons pas le choix d’offrir de la qualité: nos acheteurs, nous les rencontrons à l’épicerie », lance en boutade Luc Bougie, vice-président, Planification et dé- veloppement chez Bromont immobilier.

Le promoteur gère la gestion de l’érosion pendant les travaux ainsi que les eaux pluviales. Le projet est ceinturé d’un ruisseau (le ruisseau Latulippe) sur deux côtés. Les bandes vertes à l’arrière des maisons permettent un premier filtrage des eaux de ruissellement. Plutôt que de réinventer ce que la nature fait bien, le promoteur a conservé des zones humides qui joueront le rôle de bassins de rétention où se poursuivra le travail de filtration.

«Nous nous sommes inspirés d’un projet de Saint-Jérôme, qui a conservé un espace de forêt humide. Nous construirons une digue pour retenir le trop-plein du printemps. Ces arbres sont habitués à avoir les pieds dans l’eau. Nous pourrons ainsi améliorer la qualité du cours d’eau plutôt que de tout détruire et de devoir payer des compensations. Il est moins dispendieux et moins compliqué de travailler avec la nature que de s’y opposer», reconnaît Luc Bougie.

Le promoteur s’est aussi intéressé à la gestion des déchets sur le site, non seulement pendant la construction, mais aussi une fois les travaux terminés. Plutôt que de laisser les camions circuler dans les rues du projet, il a créé pour chaque boucle deux stations où l’on retrouve trois contenants semi-enfouis, un pour chacune des trois voies. «Il s’agit en fait d’immenses sacs que le camion soulève à l’aide d’une grue et dont le fond s’ouvre pour libérer les matières résiduelles. Nous évitons ainsi la circulation et les bacs qui s’alignent sur la rue les jours de collecte », note Vincent Bouchard.

Projet – Faubourg 1792 à Bromont
Projet – Faubourg 1792 à Bromont

Un projet « bleu»

Aux normes Novoclimat, Bromont immobilier ajoute les avantages d’un projet «bleu», c’est-à- dire qu’il est alimenté au gaz naturel pour prendre en charge le chauffage à air pulsé, le chauffage de l’eau chaude domestique sans réservoir et la climatisation. Selon John Laforest, directeur des ventes résidentielles chez Gaz Métro, «ce système s’avère gagnant dans les espaces plus petits, car les équipements et les conduits requièrent beaucoup moins d’espace et créent une allure plus nette et moderne, sans les traditionnelles plinthes au ras du sol.»

Faubourg 1792 ajoute la borne d’alimentation au gaz naturel pour le BBQ et la cuisinière, ainsi que le foyer au gaz en option. «Même si l’acheteur ne peut se procurer une cuisinière au gaz sur-le-champ, la tuyauterie y est déjà, ce qui en facilite l’installation ultérieure », explique le directeur.

Gaz Métro accorde aux constructeurs qui optent pour le gaz naturel des subventions allant jusqu’à 2 000 $ (voir le site gazmetro. com/fr/constructeurs) pour l’équipement à haute performance, ce qui compense tout surcoût associé au gaz. «Pour tout propriétaire qui a fait l’expérience de ‘La vie en bleu’, cela devient un élément non négociable lors de l’achat d’une autre maison», note John Laforest.

Une architecture soignée

Un lotissement souple permet de concentrer les efforts sur une boucle tout en répondant aux besoins des diverses clientèles par la construction de divers types d’habitations (cottages jumelés, duplex jumelés, maisons en rangée). Constatant une demande dans le marché, Bromont immobilier a même concocté un plain-pied qui pourra aussi être jumelé à un autre. Chaque unité est pourvue de deux espaces de stationnement : ce peut être un garage, un abri d’auto ou encore un simple espace extérieur.

La visite de la maison témoin

Québec habitation a pu visiter la maison témoin du projet lors de son passage. L’entrée s’avère des plus pratiques, en offrant plein de range – ments pour tout ce qui vient avec la pratique des sports. L’intérieur est lumineux, grâce à des fe – nêtres pleine hauteur à double vitrage. Jusqu’à la porte-fenêtre qui fait 8 pieds de hauteur! « Nous avons aussi ajouté la galerie trois saisons, ce qui permet de prolonger la vie au grand air de mai à novembre », note Vincent Bouchard. La

Faubourg 1792 à Bromont
Faubourg 1792 à Bromont

cuisine est judicieusement placée entre la salle à manger et la galerie extérieure, ce qui facilite le service.

La petite équipe a beaucoup travaillé le rangement dans cette maison témoin, cherchant à donner des idées aux futurs propriétaires en leur suggérant plein de possibilités. Vincent Bouchard parle d’une « unité bateau », une croisière sur un voilier ayant justement inspiré cette optimisation de l’espace. L’intérieur recèle tout plein d’astuces : rangement sous les escaliers, panneaux escamo – tables derrière le téléviseur et dans la cuisine, lit escamotable pour un bureau qui fait double usage quand les amis restent à coucher. Bromont immobilier a même tenté le rangement en hauteur (ex. : un tiret pour rapprocher une tringle, un tiroir coulissant pour atteindre un endroit difficile d’accès). On cherche encore l’échelle qui permettra d’atteindre le rangement tout en haut de l’entrée ! Pour plus de flexibilité, jusqu’aux garde-robes qui peuvent être placés dans les chambres, selon les exigences de l’acheteur.

Ici, pas de chambre principale avec salle de bains attenante. Par contre, il y a une salle de bains avec douche au sous-sol. Pour optimiser l’espace dans la salle de bains à l’étage, on a même placé le bain dans la douche!

Bromont immobilier se veut des plus souples et pourra vendre à qui le veut un terrain ou une coquille certifiée Novoclimat 2.0, dont le propriétaire se chargera de l’aménagement intérieur et de la finition, les autoconstructeurs ne pouvant certifier un bâtiment à la norme Novoclimat. Dans ses cartons, Bromont immo – bilier détient un potentiel de 2 000 unités à construire, de quoi se garder occupé pour les dix prochaines années au moins!

Faubourg 1792 à Bromont

p6

Feuille de route du promoteur

La société Bromont immobilier a été fondée en juillet 2010 par Charles Désourdy, ses enfants Benjamin et Myriam, ainsi que son neveu Charles-André Cantin. L’entreprise que Charles Désourdy préside aujourd’hui est issue d’une famille de quatre générations de bâtisseurs qui a participé à l’essor économique et au développement de la ville de Bromont.

Fils du fondateur de la ville de Bromont et de la station touristique Bromont, Charles Désourdy a démontré très jeune un intérêt marqué pour le milieu des affaires. Ingénieur civil diplômé de l’Université McGill, il a fait ses classes dès 1981 à la station de ski Bromont, dont il assume aujourd’hui la présidence. Il s’est joint ensuite à une autre entreprise familiale, Désourdy Construction, pour collaborer, entre autres, au chantier LG2 de la Baie James. Durant son passage, il a réussi à transformer le climat de travail tendu qui prévalait à l’époque. Ce fut le point de départ d’une vision entrepreneuriale qui continue de l’animer : le travail participatif, l’écoute des besoins et le respect des travailleurs.

Aujourd’hui, lui et ses trois partenaires de Bromont immobilier œuvrent dans la création de milieux de vie dans une perspective de développement durable, qui inclut la construction d’habitations clés en main. L’entreprise en est au développement de son quatrième milieu de vie avec le projet Faubourg 1792, lancé en avril 2015, un tout nouveau concept de copropriétés et de maisons en rangée et jumelées. Le premier projet de l’entreprise, Côte Est, a été récompensé en 2011 de deux prix Domus dans les catégories « Projet et/ou développement résidentiel de l’année, multifamilial » et « Construction unifamiliale de 260 000 $ à 500 000 $ ».

Le portefeuille de Bromont immobilier comptait au début de 2016 des projets dont la valeur totale représentait près de 140 millions de dollars. À lui seul, le projet Faubourg 1792 devrait totaliser une valeur de 90 millions de dollars approximativement. Fait à noter, toutes les habitations de Bromont immobilier (copropriétés et maisons) sont couvertes pour une période de cinq ans par un programme de garantie résidentielle, soit Abritat ou Garantie de construction résidentielle).

Principaux projets réalisés par le promoteur

p7

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.