Chambre au sous-sol : des normes au confort

0
4556
Chambre au sous-sol : des normes au confort

L’aménagement d’une chambre au sous-sol est plus complexe qu’il n’y semble à première vue. Voici quelques normes à respecter pour que votre projet soit en règle.

Vous vous apprêtez à aménager une chambre au sous-sol? Que ce soit pour votre ado ou pour accueillir la visite, vous devrez compter pour le confort une superficie minimum de 3 mètres sur 3,4 mètres (10 pieds sur 11 pieds) pour une chambre convenable. Notez que le code ne précise pas de dimensions minimales pour une chambre sauf au regard de la hauteur sous plafond. Mais au-delà des dimensions, de la garde-robe, des matériaux et de la peinture, quelles sont les règles à respecter pour que votre nouvelle pièce soit sécuritaire et confortable?

À cet égard, le Code de construction du Québec est assez exigeant envers la sécurité des occupants. Chaque année, les incendies résidentiels font des victimes aux quatre coins de la province. Il faut donc prévoir une issue de secours et des mesures de protection contre les incendies.

Ce que dit le Code

« Au sous-sol, chaque chambre doit posséder au moins une fenêtre ouvrante offrant une ouverture dégagée d’une superficie minimale de 1,1 mètre (3,75 pieds carrés), indique Martin Brousseau, de Rénovation R.A.M. Et cette fenêtre doit être au minimum de 38 centimètres (15 pouces) de hauteur afin de permettre le passage d’un adulte en cas d’urgence. Bien sûr, l’étage du sous-sol devra aussi être équipée d’un détecteur de fumée placé dans la chambre ou à l’extérieur de la chambre et à au plus 5 mètres (16 pieds) de la porte d’accès à la chambre. »

Cet entrepreneur, qui possède une certification Réno-Maître de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), ajoute que, toujours selon le Code, le plafond devra avoir une hauteur d’au minimum de 2,1 mètres (83 pouces). Si le plafond présente une pente ou un dénivelé quelconque, il devra afficher la même hauteur sur au moins 3,5 mètres carrés ou l’aire de la chambre (selon la moins élevée des deux valeurs).

Les règles de l’art

En plus de ces normes à l’égard de la sécurité et du confort des occupants, vous procéderez selon les règles de l’art, c’est-à-dire que vous isolerez l’espace contre le froid et l’humidité. Vous apposerez donc un matériau isolant sur les murs de fondation jusqu’à un pied de terre, sans oublier d’en assurer l’étanchéité à l’air et à l’humidité avant de poser les panneaux de plâtre.

Bien que l’insonorisation du plafond ne soit pas réglementée, cette mesure ajoutera au confort des occupants sinon au vôtre, si c’est votre ado qui dispose de la chambre! Au sol, comme il s’agit de revêtir une dalle de béton, vous aurez le choix entre une moquette et des carreaux de vinyle ou de céramique.

Toujours dans une optique de confort, vous pouvez précéder l’installation de votre revêtement de sol d’un couvre-plancher perfectionné pour planchers de béton. Il s’agit de carreaux composés de panneaux de fibre orientée (OSB) imprégnée de résines naturelles et de cires résistantes à l’eau. Sur l’envers, un plastique de polyéthylène à haute densité formé d’alvéoles surélève le plancher et permet à l’humidité qui pourrait y apparaître de s’évaporer.

Bien sûr, il ne faudra pas oublier la garde-robe. Pour que ce placard soit pratique et qu’un cintre puisse y tenir, il devra avoir une profondeur de 60 centimètres (24 pouces) et une largeur minimale de 1,2 mètre (4 pieds). Optez pour des portes coulissantes plutôt que pour des portes pliantes ou à battants, vous gagnerez en espace.

Côté éclairage, des encastrés isolés mettront de l’ambiance dans la pièce, sinon un plafonnier fera l’affaire et occupera moins d’espace qu’un lustre. Vous penserez également à installer une prise de courant sur chaque mur et à ajouter une plinthe électrique comme chauffage d’appoint, surtout si vous climatisez l’été. Vous éviterez ainsi l’apparition de condensation et des problèmes pouvant en découler. Et la pièce sera plus confortable.

Les projets de rénovation ne sont jamais une mince affaire. Pour des travaux réalisés selon les règles de l’art, faites appel aux compétences d’un entrepreneur membre d’une association reconnue, comme la bannière Réno-Maître de l’APCHQ.

Source : La bannière Réno-Maître de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ)

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.