Les fenêtres : comment faire le bon choix

0
489
Les fenêtres : comment faire le bon choix

Les attributs des fenêtres étant nombreux et variés, les entrepreneurs Réno-Maître de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) vous informent des aspects qu’il vous faut bien connaître afin de poser les bonnes questions aux fabricants et à l’entrepreneur chargé des travaux d’installation.

Les matériaux

  • L’aluminium, plus dispendieux, est populaire en raison de sa facilité d’entretien et de ses qualités esthétiques.
  • La fibre de verre, un peu plus récente sur le marché, est également coûteuse, mais comme l’aluminium, elle est toute indiquée en raison de sa durabilité et de sa stabilité dimensionnelle.
  • Le PVC, très en demande, est apprécié pour son coût relativement bas, mais aussi parce qu’il n’est pas un conducteur thermique.
  • Le bois, par son aspect chaleureux et sa résistance aux éléments, est un matériau attrayant et recherché.
  • Des unions entre ces divers produits sont possibles et vous permettront de profiter des propriétés et avantages de chacun.

Les mécanismes d’ouverture

Fenêtres en auvent, coulissantes, à battant, à guillotine ou oscillo-battantes sont autant d’options qui s’offrent à vous. Plusieurs facteurs et considérations pratiques peuvent influencer votre choix. Le fabricant vous informera sur les particularités des mécanismes d’ouvertures de ses produits (entretien et nettoyage, résistance à l’effraction, mécanisme hors de la portée des enfants, etc.).

Renseignez-vous également à propos du type de coupe-bise utilisé. Cette bande, fixée le long de la rive de la fenêtre pour empêcher l’infiltration de l’air, est un des éléments clés d’une bonne fenêtre.

Le vitrage

Un vitrage performant représente environ 15 % du coût total des fenêtres. Notez toutefois qu’il n’y a pas de gain majeur en efficacité énergétique lié au vitrage comme tel. Un vitrage thermos conventionnel offre en effet un facteur de résistance thermique d’environ R2,14, alors que les vitrages les plus performants atteignent environ R2,8. Cette différence est peu significative. L’amélioration de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe de votre bâtiment vous fera économiser bien plus.

Les éléments qui permettent à une fenêtre d’offrir un rendement énergétique supérieur sont :

  • l’intercalaire, soit le matériau qui crée l’espace entre les deux vitres. Moins l’intercalaire est conducteur, moins le froid ou la chaleur de l’extérieur communiquera avec l’intérieur.
  • le gaz emprisonné entre les deux vitres. L’air qui se trouve entre les deux vitres subit un effet de convection lorsqu’il est exposé d’un côté à la chaleur et de l’autre, au froid. Le gaz argon est plus stable et ne subit pas cet effet de convection, ce qui augmente l’efficacité énergétique de la fenêtre.

La norme A440

La norme A440 de l’ACNOR évalue la performance des fenêtres selon plusieurs critères, dont :

  • l’étanchéité à l’air (cote A1 à A3)
  • l’étanchéité à l’eau (cote B1 à B7)
  • la résistance aux surcharges causées par le vent (cote C1 à C5)

Plus les cotes sont élevées, plus performantes sont les fenêtres.

Demandez aux fabricants de vous indiquer les cotes des fenêtres qui vous intéressent.

Le soufflage

Les cadres de fenêtre d’aujourd’hui n’ont pas la largeur requise pour remplir la pleine épaisseur du mur. L’installateur se charge de poser le soufflage, cette pièce qu’on ajoute pour combler l’espace entre la fenêtre et la face intérieure du mur de gypse.

On recommande les soufflages en bois recouverts de vinyle, lesquels nécessitent peu d’entretien et sont plus faciles à poser. Pour sa part, le PVC est très difficile à fixer parce qu’il est plutôt ardu de visser dans le plastique.

À vérifier avant l’installation

L’entrepreneur qui installera vos fenêtres recyclera-t-il vos vieilles fenêtres? Sinon, peut-être pourrez-vous les vendre ou les utiliser pour un autre bâtiment (chalet, cabanon, etc.). Posera-t-il les boiseries, s’occupera-t-il de l’isolation et de la peinture? Si oui, ces éléments doivent être spécifiés au contrat. Sinon, retenez les services d’un autre spécialiste qui effectuera ces travaux.

Vérifiez l’état de la structure du bâtiment et du parement :

  • Les cornières d’acier qui supportent la brique sont-elles toujours en bon état?
  • Y a-t-il des fissures ou des ondulations dans le parement de brique au-dessus des fenêtres?
  • Y a-t-il des infiltrations d’eau par les cadres de fenêtres, surtout dans la partie supérieure?

Le changement de la fenêtre à lui seul ne corrigera pas ces problèmes. Le parement, les solins de maçonnerie ou de stuc peuvent être en cause. Avant de changer vos fenêtres, consultez un professionnel à propos de ces problèmes et des réparations qu’ils nécessitent.

Pour rénover en toute confiance, faites affaire avec un entrepreneur Réno-Maître de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

Tout entrepreneur Réno-Maître doit avoir démontré une expérience éprouvée dans le domaine de la rénovation, avoir les ressources financières et administratives suffisantes pour mener à bien ses projets et satisfaire aux attentes de ses clients. Les entrepreneurs Réno-Maître vous promettent que le travail sera effectué selon les délais et les budgets prévus.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.