La conception passive en chiffres

0
689
La conception passive en chiffres

La SCHL définit la « conception passive » par l’emploi de technologies et de méthodes de construction qui accroissent l’efficacité énergétique d’un bâtiment et en réduisent les coûts d’occupation sans nécessiter de systèmes complexes.

Une maison passive est donc, au final, un bâtiment économe en énergie! Mais réellement qu’est-ce que cela signifie?

• Une maison passive consomme 90 % d’énergie de chauffage en moins qu’une construction existante.

• Les panneaux solaires peuvent fournir 40 à 50 % des besoins en eau chaude d’une habitation passive.

• Une maison passive ne coûte qu’entre 14 à 35 dollars par mois en chauffage.

• Les coûts supplémentaires représentent entre 5 et 10 % du coût total de la construction.

• Une installation de chauffage d’une capacité de 10W/m², soit 2000 W pour une habitation de 200 m² suffit à chauffer de façon agréable un logement.

• Les parois translucides (fenêtres) avec une orientation ouest ou est (±50°) tout comme celles ayant une inclinaison inférieure à 75° (par rapport à l’horizontale) ne doivent pas représenter plus de 15 % de la surface habitable. Sinon, elles doivent être équipées d’une protection solaire temporaire (volet, rideau) ayant un facteur de protection de 75 %. Pour les fenêtres orientées au sud, la limite est fixée à 25 % de la surface utile.

• La température de l’air à l’entrée des pièces ne doit pas descendre au-dessous de 17°C

• À l’occasion des 10 ans du premier bâtiment passif français, une enquête a été menée auprès de 50 habitants.  96% d’entre eux se disaient satisfaits de leur maison :  74% la trouvaient « très confortable », et 86% la jugeaient « beaucoup plus économe » qu’une habitation traditionnelle.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.