Pierre naturelle et céramique : nouveaux visages, nouveaux usages

    0
    789
    Pierre naturelle et céramique : nouveaux visages, nouveaux usages

    Qu’ils recouvrent le sol ou les murs, le marbre, le granit et l’ardoise, comme leurs répliques en céramique, enrichissent tout intérieur de leurs motifs épurés et de leurs couleurs terre. Sans âge, ces matériaux ont su se redéfinir. On leur a découvert de meilleurs usages, de même que des nouveaux finis et agencements.

    Le marbre, classique et chaleureux

    On découvre aujourd’hui le marbre sous un jour nouveau. Cette matière classique, que l’on connaissait jusqu’ici sous une forme brute ou polie, est maintenant travaillée pour présenter les traces d’usure d’un revêtement d’une centaine d’années. C’est tout ce qu’il fallait pour en raviver l’intérêt comme revêtement de sol!

    Alors que le format habituel des carreaux de marbre varie de 30 cm sur 30 cm (12 po sur 12 po) à 46 cm sur 46 cm (18 po sur 18 po), les dimensions maximales des pièces ayant subi ce rude traitement à la pierre (comparable au procédé utilisé pour le délavage du denim) sont de 30 cm (12 po) sur 30 cm (12 po).

    Au mur, le marbre vieilli s’emploie surtout en formats de 10 cm sur 10 cm (4 po sur 4 po) et de 15 cm sur 15 cm (6 po sur 6 po). Le marbre étant vulnérable aux égratignures, son installation au sol devrait être réservée à un environnement exempt de sable, comme une entrée d’unité en condo ou une salle de bain.

    Le granit, pour la sobriété

    De composition plus résistante que le marbre et demandant moins d’entretien que celui-ci, le granit se révèle le matériau par excellence pour l’entrée ou les surfaces de travail à la cuisine. Certains designers misent sur l’uniformité des plans horizontaux en réutilisant le granit au sol (il a d’ailleurs toutes les qualités requises pour s’y trouver), d’autres préfèrent jouer l’effet de contraste.

    Si on a longtemps préféré le marbre au granit pour son coup d’œil chaleureux, la commercialisation des premiers granits veinés en provenance du Brésil, il y a une dizaine d’années, a modifié la perception que l’on avait du matériau. Leurs motifs se rapprochant de ceux du marbre, ils dégagent une chaleur qu’on ne connaissait pas chez les granits traditionnels à texture mouchetée.

    Grâce à un nouveau procédé faisant éclater la surface du granit sous l’effet de la chaleur, le matériau prend un fini antidérapant, dit texturé ou flammé, qui en fait un produit d’extérieur de choix pour les perrons et les galeries. On cherche à l’accompagner d’insertions de granit en façade de la maison.

    L’ardoise, rustique et flamboyante

    Un relief irrégulier, un fini mat et de chaudes teintes cendrées et nuancées donnent à l’ardoise un aspect brut tout désigné pour rehausser le cachet rustique d’un aménagement. Elle s’intègre merveilleusement à la salle de bain et à l’entrée des maisons de style campagnard. Malgré le fait que les égratignures ne se perçoivent pas sur cette surface mate, il faut savoir que le sable contribuera à user prématurément une pierre aussi tendre. Il sera donc sage de protéger le revêtement à l’aide d’un tapis dans le couloir de circulation de l’entrée.

    Procurant un revêtement particulièrement texturé, les ardoises provenant des Indes, de Chine et du Brésil reproduisent les plus magnifiques murs de pierre du Vieux-Montréal et du Vieux-Québec. Elles apportent à un foyer, à une entrée ou à un couloir la chaleur des maisons ancestrales.

    La céramique

    Les produits de nouvelle génération

    Depuis quelques années, les fabricants emploient une technologie qui leur permet de produire des carreaux nuancés les uns par rapport aux autres, une caractéristique qu’on enviait à la pierre naturelle. Afin d’assurer un agencement harmonieux à tous coups, les fabricants ont réalisé, avec le temps, que ces variations de couleurs devaient être subtiles. Dans le but d’encourager la création de revêtements uniques, ils proposent de combiner différents formats de pièces modulaires.

    Les plus parfaites répliques

    Les pierres naturelles les plus souvent simulées sur carreaux de porcelaine sont le marbre et le granit, dont on imite les couleurs et les nuances avec un impressionnant réalisme. Les produits Edimax, par exemple, comptent parmi les reproductions de marbre vieilli et de marbre beige les plus réussies. En ce qui concerne les répliques de granit, la qualité des produits de la série Marte de Casalgrande est saisissante. Et quoiqu’il soit difficile de reproduire l’ardoise, principalement en raison de l’inégalité de sa surface, le fabricant Saicis est l’un des rares à en proposer une aussi belle imitation.

    La céramique monocuisson, indélogeable

    Facile d’entretien, résistante à l’abrasion et abordable, la céramique monocuisson, dont la pâte et l’émail cuisent simultanément, garde une place de choix dans la cuisine et dans la salle de bain. Entre les armoires de cuisine, on privilégie ainsi les carreaux de 10cm sur 10 cm (4 po sur 4 po) ou de 15 cm sur 15 cm (6 po sur 6 po), auxquels on aime agencer, au niveau du sol, le marbre d’aspect vieilli. Aux murs comme au sol de la salle de bain, la céramique monocuisson est aussi particulièrement appréciée. On la préfère dans sa version lustrée, grâce à laquelle elle procure à la pièce une impression de propreté inégalable.

    La porcelaine, un plus

    Les plus parfaites reproductions de marbre, de granit et d’ardoise se réalisent sur carreaux de porcelaine. Outre les considérations d’ordre esthétique, l’investissement dans un carreau de porcelaine, ou de grès cérame, dont le niveau de résistance à l’usure surpasse celui d’une céramique monocuisson, se révèle justifié dans l’entrée. La couleur de la pâte pressée étant imprégnée dans la masse, la porcelaine risque moins de faire apparaître des éclats contrastants ou de se décolorer sous l’effet de l’abrasion.

    Les trouvailles

    Un fini antidérapant invisible

    Afin de prévenir les accidents sur les carrelages mouillés, il est possible de leur faire subir un traitement antidérapant. Par un procédé chimique biodégradable, un agent autorisé par l’entreprise Antidérapants Sécur modifie la surface de la céramique, du marbre ou du granit de façon permanente de manière à la rendre non glissante, tout en en préservant la facilité d’entretien.

    Tableau sur porcelaine émaillée

    En protégeant avec un émail cuit à haute température les images qu’il peint à la main sur des carreaux de porcelaine, l’artiste Maurice Paradis des Créations Mauzart leur donne une vie éternelle. Résistant à l’abrasion, aux détergents et aux acides, ces tableaux s’installent aussi bien au sol qu’au mur. S’ils s’intègrent merveilleusement à un nouveau revêtement de céramique, ils ont aussi un fort bel effet entre les lames de bois d’un parquet !

    ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

    Merci d'écrire un commentaire
    Merci d'écrire votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.