Qu’est-ce qu’une ITRE?

0
471

L’acronyme ITRE signifie littéralement installation de tours de refroidissement à l’eau. Une installation de tours de refroidissement à l’eau c’est en fait un réseau d’eau d’une ou de plusieurs tours de refroidissement à l’eau qui sont interreliées, comprenant leurs composantes telles que les pompes, les réservoirs ou les compresseurs.

Selon la Régie du bâtiment du Québec, une tour de refroidissement à l’eau fonctionne comme un échangeur de chaleur, par contact direct entre l’eau et l’air ambiant. Son efficacité repose ainsi sur la surface de contact entre l’élément liquide et l’air. Pour maximiser cette surface de contact, l’eau est diffusée en gouttelettes dans un courant d’air qui traverse la tour: c’est ainsi que la chaleur est évacuée dans l’air ambiant et que l’eau est refroidie.

Compte tenu qu’une ITRE présente un milieu très propice à la croissance de bactéries de l’espèce Legionella qui provoque la légionellose, aussi appelée maladie du légionnaire il est impératif de se préoccuper de l’entretien d’une ITRE afin d’éviter le développement de conditions favorables au développement de ces bactéries.

La Régie du bâtiment du Québec a publié en 2014 un Règlement modifiant le Code de sécurité intégrant des dispositions relatives à l’entretien d’une installation de tour de refroidissement à l’eau. Ce règlement vise avant tout à améliorer la sécurité du public dans le voisinage des bâtiments équipés d’une installation de tours de refroidissement à l’eau (ITRE) en minimisant le développement de bactéries et le risque de contamination notamment causé par la concentration en Legionella pneumophila.

Quelles sont les obligations d’un propriétaire?
En tant que propriétaire d’une (ITRE), il y a plusieurs obligations à respecter (section VII du chapitre Bâtiment du Code de sécurité).
– Tenir un registre
– Envoyer les formulaires de transmission de renseignements
– Analyser l’eau des tours

Attention!
La RBQ prévoit des mesures disciplinaires si un propriétaire ne respecte pas le Règlement. En effet, la RBQ peut donner, par écrit, un avis de correction indiquant à un propriétaire les défectuosités qu’elle a constatées et fixer un délai pour lui permettre de se conformer au Règlement. De plus, lorsque la RBQ estime qu’il y a un danger pour la sécurité et l’intégrité physique des personnes, elle peut ordonner au propriétaire de mettre en place les mesures éliminant la dispersion de l’eau par aérosols (par exemple, arrêt des ventilateurs). Des poursuites peuvent être envisagées si le propriétaire ne respecte pas ses obligations.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.