Cartes de crédit, endettement, dettes

0
154

Le 4 mai dernier, la SCHL publiait un nouveau rapport sur l’endettement des consommateurs au Canada. Rapport qui mettait en évidence le fait que la dette hypothécaire représente, sans surprise, la plus grande part du crédit à la consommation.

Malgré cela et étant donné que les prêts hypothécaires sont garantis par un bien immobilier, ils ne représentent pas un grand risque pour l’économie (taux d’intérêt sont moins élevés que ceux des autres produits de crédit, la dette est remboursée sur de nombreuses années). Cependant qu’en est – il des crédits à la consommation non garantis tels que les prêts automobiles par exemple? Quels risquent représentent ce genre de crédits ?

Selon la SCHL, le crédit non garanti pourrait poser un plus grand risque pour l’économie que le crédit hypothécaire. En effet, les remboursements mensuels minimums des différents produits de crédit sous-estimeraient les risques que représentent les sources de crédit à court terme pour l’économie canadienne.

88,5 % des consommateurs canadiens possèdent une carte de crédit;

39,1 % des consommateurs détiennent un « autre produit » de crédit pour lequel le paiement moyen prévu est supérieur à la moyenne;

67,23 % c’est la part que représente le prêt hypothécaire par rapport au solde total de la dette pour les consommateurs montréalais;

14,6 % c’est la part que représentent les cartes de crédit des paiements mensuels prévus;

4,85 % c’est la part que représente le prêt automobile par rapport au solde total de la dette pour les consommateurs montréalais;

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici