Une nouvelle année record pour la construction dans le Grand Montréal

0
312

L’année 2018 marque une nouvelle année record pour la construction dans la région métropolitaine de Montréal. C’est du moins ce qui se dégage du dernier numéro du bulletin Perspective Grand Montréal publié par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Des chiffres et des records

Au total, 154 grands chantiers de 20 M$ et plus sont répertoriés pour l’année 2018. Cet inventaire a été réalisé à partir de données de la Commission de la construction du Québec (CCQ), compilées à l’échelle des 82 municipalités de la CMM.

Parmi les grands chantiers en cours dans la région, on observe un nombre important de projets résidentiels à forte densité ou à vocation mixte (résidentielle/bureau/commerciale). Ces projets sont particulièrement présents au centre de l’ile de Montréal, mais se retrouvent également dans les autres secteurs géographiques du Grand Montréal : on peut penser ici au projet Solar Uniquartier, à Brossard, au District Union, à Terrebonne, ou à Urbania 2, à Laval.

Réseau express métropolitain (REM)

L’année 2018 aura aussi été marquée par le début des travaux de construction du Réseau express métropolitain (REM), dont la mise en service de la première phase est prévue pour 2021. Ce projet, évalué à 6,3 G$, doit à terme comprendre 26 stations réparties dans quatre des cinq secteurs du Grand Montréal.

L’année 2018 fait figure d’année record. La valeur totale de ces permis est estimée à 11,1G$, ce qui représente une augmentation de 15,6 % par rapport à 2017, année où la valeur des permis de bâtir délivrés dans la région avait également atteint un nouveau sommet.

Chantiers de 20 M$ et plus sur le territoire du Grand Montréal, 2018 (Groupe CNW/Communauté métropolitaine de Montréal)

Ces données démontrent le dynamisme qui caractérise actuellement le territoire métropolitain. Le Grand Montréal enregistre, pour la période 2016-2018, la plus forte augmentation (en valeur absolue) de la valeur des permis de bâtir parmi les régions métropolitaines canadiennes, tout juste devant Vancouver.

En 2018, il est estimé que la valeur des permis de bâtir émis dans la région montréalaise pour l’habitation multifamiliale a atteint 5,3 G$, à quoi s’ajoutent 2,3 G$ pour le commercial, 1,5 G$ pour l’habitation unifamiliale, 1,3 G$ pour l’institutionnel et gouvernemental et 762 M$ pour l’industriel.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.