Guide des petits gestes écoresponsables pour l’entreprise

0
440
guide ecoresponsable

L’écologie et le développement durable sont des sujets qui ne quitte plus l’actualité depuis plusieurs années, et pour cause, le réchauffement climatique est au centre de celle-ci. En tant qu’entreprise, on a tous un rôle à jouer. Si petit soit-il, chaque geste compte et il en existe de nombreux qui sont simples à mettre en place et peuvent même vous faire faire de belles économies.

La mise en place d’une démarche écologique en entreprise commence par une remise en question des habitudes de travail et de consommation. On vous propose ici quelques idées pour commencer votre démarche.

La réduction des déchets

1 – La gestion du recyclage

Les bonnes habitudes que l’on met en place quotidiennement à la maison, ont tendance à disparaître après notre arrivée au bureau ou sur les chantiers. Au bureau, la solution est simple, il suffit de mettre en place des bacs de recyclage et de mettre en avant les règles avec des affichages pour aider vos employés à trier correctement.

Sur les chantiers, la tâche peut paraître plus compliquée, c’est vrai, mais pas impossible. À l’étape de la planification de votre projet, faites l’inventaire le mieux possible des matériaux que vous aurez à envoyer au recyclage, de ceux que vous pourrez réutiliser et de ceux que vous n’aurez pas le choix d’envoyer au dépotoir. De cette manière, vous pourrez prévoir le nombre de bennes de récupération et les espaces d’entreposage. Une fois le chantier commencé, assurez-vous que les espaces consacrés au tri des différents matériaux sont bien identifiés. Sachez que vous pouvez également préparer et faire signer un contrat de gestion des déchets assurant que tous les sous-traitants, salariés et propriétaires respecteront vos exigences.

Pour terminer vous pouvez faire le bilan de ce que vous avez pu trier, recycler, réemployer, cela vous permettre de savoir si le défi a été réalisé et aussi de mettre le doigt sur les améliorations que vous auriez pu apporter à votre gestion des déchets. Si vous visez la certification LEED® Canada pour les habitations, il vous sera demandé d’évaluer le pourcentage de déchets envoyés au dépotoir versus ceux qui ont été valorisés.

2- La réduction des déchets

Encore une fois, au bureau il y a des actions simples qui peuvent être très efficace. Il suffit pour commencer d’éviter les gobelets en plastique et autres couverts jetables. Pour Noël par exemple, vous pouvez acheter à vos employés de belles tasses à l’effigie de votre entreprise. Elles vous permettront de réduire vos déchets, d’économiser et vous offrirons de la visibilité, tout en renforçant le sentiment d’appartenance de vos employés.

Sur les chantiers, les principes expliqués précédemment fonctionnent toujours. Une bonne planification vous permettra de bien gérer les quantités de matériaux. Avec la récupération des matériaux réutilisables, vous pouvez également réduire vos déchets et réduire vos coûts.

3 – Motiver vos employés grâce à des défis « réduction des déchets »

On dit toujours que l’on apprend mieux en s’amusant. Pourquoi alors ne pas transformer la corvée du tri en défi? Par exemple, vous pourriez offrir une carte cadeau de 20$ à l’employé qui produira le moins de déchets. De cette façon, vos employés resteront motivés et seront plus rigoureux.

Réduire son impact environnemental et économiser de l’énergie.

4 – Pensez à votre isolation

L’énergie au Québec ne coûte pas très cher, mais ce n’est pas une raison pour ne pas l’économiser. En particulier du côté du chauffage qui représente souvent le plus gros poste de dépense énergétique d’une entreprise. Donc isoler correctement vos locaux et penser et adapter la température intérieure à celle extérieur, sont sans doute les deux moyens le plus efficace pour réduire votre facture. Vous pouvez également faire attention dans votre vie quotidienne à ne pas ouvrir les portes ou les fenêtres quand la clim ou le chauffage sont allumés, ou encore baisser le chauffage les soirs et fins de semaine…Etc.

5 – Les éco-gestes énergétiques pour éviter les charges fantômes

Avez-vous déjà entendu parler de ces fameuses charges fantômes? Il s’agit de la consommation d’énergie de vos appareils lorsqu’ils sont en veille. En effet, mêmes éteints, plusieurs électroménagers et appareils électroniques continuent de consommer de l’électricité pour alimenter diverses fonctions telles que les horloges, les témoins lumineux ou encore la réception de signaux réseaux. Hydro Québec estime que cette consommation représente entre 5 et 10% de votre facture.

Comment y remédier? Éteignez la lumière quand vous sortez de votre bureau, des salles de réunion ou encore des toilettes. Éteignez votre ordinateur quand vous partez en pause déjeuner sans oublier le soir, cela vous permettra en plus de le mettre à jour régulièrement, et donc de pourvoir le garder plus longtemps. Débrancher tous vos appareils non utilisés, même les chargeurs d’ordinateur portable ou de cellulaire consomme de l’énergie lorsqu’ils sont branchés, mais que vos appareils ne sont pas en charge. Avec l’installation de barres d’alimentation à plusieurs prises disposant d’un interrupteur marche-arrêt, vous pourrez facilement faire diminuer votre consommation. C’est bon pour votre portefeuille et c’est bon pour la planète !

Et si jamais tout cela vous semble fastidieux à mettre en place vous pouvez toujours vous tourner vers la technologie et la domotique pour vous faciliter la vie. En effet, il existe de nos jours des systèmes d’interrupteurs automatiques pour les lumières, des chauffages avec thermostats qui s’adaptent automatiquement, ou encore des installations domotiques qui permettent de réduire les consommations inutiles.

6 – Investissez dans des équipements éco-conçus ou d’occasion

Pour alléger vos factures et votre impact écologique vous pouvez opter pour du matériel éco-conçu ou d’occasion. De votre ordinateur, aux engins de chantier, en passant par le papier dans les imprimantes et les ampoules, pensez matériel écolo !

7 – Diminuer son impact numérique

On pense généralement peu à notre impact numérique, mais saviez-vous qu’un courriel envoyer avec une pièce jointe et une image dans votre signature, peut émettre jusqu’à 50g de CO2 par destinataire? Et pour comparaison 50g de CO2, c’est presque 1 km en voiture.

Pour alléger vos émissions vous pourriez par exemple, arrêtez de mettre en copie de vos courriels tous vos collègues lorsque ça ne sert à rien, ou bien vous déplacer dans le bureau d’à côté pour discuter avec votre collègue plutôt que de lui envoyer un courriel. Vous pouvez également compresser vos pièces jointes, ou utiliser des services en ligne de transfert de fichier tel que WeTransfer pour les pièces jointes très volumineuse.

8 –Promouvoir la mobilité alternative

Afin de limiter les frais d’essence et l’impact sur l’environnement de vos véhicules, vous pouvez encourager vos collègues et employés à faire du co-voiturage, ou à utiliser des moyens de transport alternatifs tel que les transports en commun lorsque c’est possible ou le vélo. Vous pourriez ainsi proposer à vos employés de prendre en charge une partie de leur abonnement de transport en commun ou de vélo libre-service.

Quels sont les gestes que vous comptez mettre en place dans votre entreprise ? Laissez-nous savoir ce que vous pensez de ce petit guide.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.