Se payer un salaire ou des dividendes, choisir la bonne option!

0
256
Overhead view, woman hand calculate finance and thinking about future success.

Une des questions qui revient le plus souvent lorsque votre entreprise commence à être rentable est « devrais-je me verser un salaire ou des dividendes? ». Chacune des deux options a ses avantages et ses inconvénients, c’est donc à vous d’analyser votre situation et de choisir celle qui s’adapte le mieux pour vous. Voyons donc quelle est la différence entre le revenu d’emploi, aussi appelé salaire, et le dividende.

Le dividende est-il plus avantageux pour moi?

Tout d’abord il est important de rappeler que « le dividende est la part de bénéfice attribuée à chaque actionnaire d’une société ». Ce bénéfice, lorsqu’il est perçu par l’entrepreneur, est appelé « distribution en espèces ».

Dans la majorité des cas, le dividende que vous vous verserez sera un dividende dit non déterminé. Il s’agit du dividende qu’un actionnaire reçoit lorsque l’entreprise est une SPCC (société privée sous contrôle canadien) et que cette entreprise bénéficie de la DPE (déduction pour petite entreprise). Dans ce cas, le revenu de l’entrepreneur sera imposé à un taux supérieur puisque l’entreprise paie un impôt moins élevé.

À l’inverse si la société ne bénéficie pas de la DPE, alors on parlera de dividendes déterminés. Et dans ce cas, les revenus de l’entrepreneur seront imposés à un taux moindre puisque l’entreprise paie un impôt plus élevé.

Au niveau des répercussions pour l’entreprise, il faut noter que les dividendes ne sont pas considérés comme une dépense déductible. C’est pour cette raison que les montants d’imposition des particuliers sont moins élevés que ceux applicables au revenu sous forme de salaire. Mais attention, il y a une contrepartie. En effet, le versement de dividende comme rémunération est souvent considéré par les institutions financières comme un retrait de capital de l’entreprise, et est donc mal vu. Il sera important de communiquer avec votre institution pour les tenir informés de votre choix.

Côté particulier, une rémunération par dividendes n’est pas assujettie aux cotisations sociales du salaire, comme le RRQ, le RQAP, etc. Il s’agit donc là d’une économie d’impôt non négligeable. Mais il ne faut pas oublier de prendre en considération qu’en ne payant pas ces cotisations sociales, vous ne serez pas admissible aux avantages qu’elles apportent.

Donc sur le papier, grâce à une imposition favorable, le dividende semble être un choix financier intéressant. Voyons maintenant ce qu’il en est des salaires.

Et les salaires alors?

Lorsqu’une entreprise verse un salaire, celui-ci est considéré comme une dépense déductible d’impôt et permet donc de venir diminuer le montant de l’impôt sur le revenu de l’entreprise. Par contre, elle doit aussi payer des charges supplémentaires pour les avantages sociaux, puisque celle-ci se doit contribuer à la même hauteur que l’employé au niveau du Régime de pensions du Canada et du Régime de rentes du Québec. Il est important de noter que l’entreprise peut être exemptée du paiement de l’assurance-emploi du Canada si l’employé est à la fois salarié et actionnaire détenant plus de 40 %.

Du côté du particulier, le fait de recevoir un salaire et de payer des cotisations sociales permet d’avoir accès aux avantages que ces programmes offrent, comme c’est le cas avec le RQAP. Aussi, le versement d’un salaire permet d’ouvrir les droits de cotisations à un REER qui pourront alors entraîner des économies d’impôt, ce que ne permet pas le versement de dividendes. Et enfin, l’autre point non négligeable est que la cotisation au RRQ permet à un salarié de générer un revenu de retraite, ce qui n’est pas non plus le cas en versant un dividende.

Selon la situation de l’entrepreneur, l’option du salaire peut donc devenir plus intéressante que l’option du dividende.

Faire le bon choix

Pour répondre à la question « salaire ou dividende », nous avons vu qu’il y avait plusieurs facteurs à prendre en compte lors de ce choix. C’est à vous d’analyser votre situation et vos besoins que ce soit sur le plan social ou sur le plan financier. Et puisque la vie évolue et que les besoins changent, sachez qu’il est toujours possible d’alterner entre salaire et dividende. Peut-être même que la situation idéale pour vous serait de vous verser une partie de votre rémunération en salaire et l’autre en dividende. Parlez-en à votre comptable, il pourra vous aider à faire un choix éclairé.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.