La construction en baisse, la réno au top en 2019

0
164

L’APCHQ présente aujourd’hui ses prévisions économiques pour 2018-2019. Elle dévoile dans cette étude les perspectives provinciales et régionales de l’une des industries les plus importantes de l’économie du Québec.

Selon les données du rapport, le nombre de mises en chantier prévu pour l’année 2019 diminuera de 10 % par rapport à 2018. L’APCHQ souligne que les perspectives économiques pour 2018 sont favorables, alors qu’en 2019, un ralentissement de la croissance économique est attendu.

Dynamisme du secteur locatif

Selon l’APCHQ, la vigueur de la production de logements locatifs continue d’attirer l’attention. Ainsi, pour les huit premiers mois de 2018, en comparaison avec la même période en 2017, la production locative a progressé de 14 % alors que dans les villes de 50 000 habitants et plus, l’ensemble des mises en chantier a augmenté de 6 %. « Les logements locatifs alimentent le dynamisme de la construction résidentielle, mais soulèvent aussi le fait que l’accès à la propriété demeure plus que jamais problématique au Québec », indique  Georges Lambert, directeur du Service économique de l’APCHQ.

Tendance persistante à la baisse pour les maisons unifamiliales

De 2010 à 2017, les maisons unifamiliales représentaient en moyenne 31 % des mises en chantier dans l’ensemble de la province. Toutefois, cette proportion est en diminution depuis quelques années, passant de 38 % en 2010 à 23 % en 2017. L’APCHQ prévoit que la proportion des mises en chantier représentée par les maisons unifamiliales devrait poursuivre sa tendance à la baisse et se fixer à 21 % en 2018 et à 20 % en 2019, tandis que la part des appartements devrait augmenter et s’établir à 69 % en 2018 et à 71 % en 2019. « En réponse aux impératifs de la densification du développement résidentiel, à la concentration de l’activité dans les grandes villes du Québec et au souci des constructeurs de préserver l’abordabilité, cette tendance devrait se poursuivre en 2018 et 2019 », a ajouté M. Lambert.

Importance des investissements en rénovation

Depuis 2013, notamment grâce aux crédits d’impôt visant à encourager la rénovation écoresponsable, les investissements en rénovation résidentielle ont connu une progression soutenue. Avec le renouvellement de RénoVert qui a été annoncé lors du budget provincial de 2018, les investissements en rénovation devraient demeurer à un niveau élevé et croître à un rythme d’environ 5 %. « En 2019, l’APCHQ prévoit une hausse de 4 % des investissements en rénovation si le crédit d’impôt RénoVert est maintenu. Toutefois, cette croissance pourrait diminuer à 2 % en l’absence d’une telle mesure d’aide. Ces données appellent à une prise de conscience de l’importance d’une telle aide pour inciter les citoyens à rénover, à dynamiser notre industrie et à stimuler les retombées économiques pour toutes les régions du Québec », conclut M. Vincent.

Pour consulter les Prévisions économiques 2018-2019 de l’APCHQ et les Perspectives régionales.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.