La rétention de personnel, des petits gestes qui font la différence

0
403
Construction workers in protective helmets and vests are shaking hands while working on a building construction site.

Selon un récent sondage réalisé par la firme Léger pour le compte de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), la pénurie de main-d’œuvre a de grandes répercussions sur l’organisation du travail et sur la gestion des entreprises. En effet, une telle situation engendre bien du stress pour les employeurs dans ce secteur.

Étape 1 : L’entrevue de sélection

Avant d’amener un nouvel employé sur un chantier de construction, prenez le temps de discuter avec lui. Cette étape vous permet de vérifier si la personnalité et les compétences de l’individu vous conviennent. Pour bien vous préparer à cet entretien, réalisez une liste de questions pertinentes pour le poste à pourvoir et effectuez un tri par la suite. Surtout, assurez-vous que le candidat retenu partage vos valeurs et votre vision.

Étape 2 : Le dossier de l’employé

Une fois le candidat sélectionné, consignez à l’avance ses informations par écrit. Faites-le dès les premiers jours de travail afin que l’employé ait rapidement le sentiment de faire partie intégrante de l’équipe. Après tout, il est bien plus rassurant de savoir que l’entreprise qui nous embauche est organisée et structurée!

Étape 3 : L’accueil et l’intégration du nouvel employé

Dès les premières minutes de son arrivée dans votre entreprise, votre nouvel employé développera ses impressions sur votre organisation. Voilà pourquoi l’accueil et l’intégration sont si essentiels : vous démontrez à votre employé que son arrivée est appréciée et attendue. De cette façon, la qualité de la relation employeur-employé en sera fortement influencée. Vous augmentez ainsi vos chances qu’un nouvel employé veuille demeurer auprès de votre équipe à long terme.

Étape 4 : L’évaluation

Cette dernière étape vous permet de confirmer les aptitudes personnelles et professionnelles du nouvel arrivant. Généralement, la période d’essai prévue est de 150 heures travaillées. Dès les premières semaines, assurez-vous que votre employé s’intègre bien à votre équipe. Vérifiez aussi que son comportement et ses compétences sont à la hauteur des attentes. Surtout, assurez-vous de faire des rétroactions sur une base régulière afin que l’employé puisse s’améliorer. Bien entendu, il importe aussi de poursuivre cette évaluation une fois la période d’essai terminée.

Misez sur la stabilité!

Avec ces quatre étapes toutes simples, vous pouvez améliorer la stabilité de vos effectifs et, du même coup, favoriser la pérennité de votre entreprise. Ces petits gestes faciles à appliquer peuvent avoir une portée hautement positive sur votre image de marque et augmentent de ce fait même votre pouvoir de rétention. Ainsi, grâce à un tel processus, vous consacrez moins de temps à embaucher et plus de temps à gérer vos activités d’entreprise. Voilà une belle manière d’optimiser votre horaire, n’est-ce pas?

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.