Comprendre les états financiers d’une entreprise

0
139
Stacks of paperwork and files in the office: work overload, files management and administration concept

La production annuelle des états financiers d’une entreprise répond à une obligation légale. Ces documents de synthèse permettent également d’analyser les comptes afin de connaître la santé financière d’une organisation et de voir l’évolution de sa situation comparativement à l’année précédente. Transmis aux dirigeants comme à certains utilisateurs externes, ils sont de véritables outils de management sur lesquels les dirigeants s’appuient pour prendre des décisions éclairées. Mais quels sont les différents états financiers d’une entreprise ? Quels sont leurs rôles respectifs ?

Le bilan, photographie de la situation de l’entreprise

Le bilan est une photographie de la situation de l’entreprise à un moment précis. Il permet notamment :

  • D’identifier le patrimoine de l’organisation en indiquant la structure financière et le patrimoine de l’entreprise au moment de la clôture de l’exercice.
  • De connaître les capitaux propres et les dettes dues aux tiers.
  • De déterminer le fonds de roulement et le mode de financement du développement de l’entreprise.
  • De voir les investissements réalisés.
  • De connaître l’évolution de la trésorerie sur l’année écoulée.

Le bilan est un document de synthèse montrant la solvabilité, la santé et les moyens financiers dont dispose une entreprise.

L’état des résultats, gros plan sur les produits, les charges et les résultats

L’état des résultats présente quant à lui les produits, les charges et les profits réalisés sur l’exercice comptable.

  • Il présente le chiffre d’affaires d’une entreprise et son résultat.
  • Il offre une vision détaillée des charges de l’année en les scindant en catégories: coût des marchandises vendues, d’exploitation et financières.
  • Il sert à effectuer une analyse poussée de l’évolution des postes de charges : achats de matières, variation des stocks, autres achats et charges externes, impôts et taxes, salaires et bénéfices marginaux, frais financiers, etc…
  • Il montre les produits d’exploitation, financiers et exceptionnels, en indiquant de manière détaillée la répartition du chiffre d’affaires, les subventions et les travaux en cours.
  • Il aide à analyser les performances de l’entreprise par service, la marge bénéficiaire brute et la profitabilité.

L’état de l’évolution de la situation financière

Bien que l’état de l’évolution de la situation financière ne soit pas systématiquement présenté, l’usage de ce document tend à se développer, car il fournit des informations précieuses sur l’activité d’une entreprise.

Il permet notamment :

  • De connaître les activités d’exploitation, de financement et d’investissement de l’organisation.
  • De montrer les flux nets de trésorerie de l’entreprise pendant l’année.
  • De déterminer la provenance et la destination des fonds.
  • De connaître les comptes débiteurs et créditeurs.
  • D’aider à évaluer la solvabilité et la liquidité de l’entreprise.
  • De déterminer la capacité de l’entreprise de tirer des fonds à l’interne, de régler ses dettes et de réinvestir.

Les rapports de l’expert-comptable

En complément de la production des états financiers et en fonction de la mission que lui a confiée l’entreprise, l’expert-comptable peut produire trois types de rapport pouvant aider à la compréhension des états financiers : un avis au lecteur, un rapport de mission d’examen ou un rapport de l’auditeur indépendant. On notera que la crédibilité de l’information varie en fonction de la mission retenue.

Les états financiers sont des outils indispensables pour avoir un bon aperçu de la situation de l’entreprise. Toutefois, n’abordant que l’aspect financier à une date précise, ils possèdent leurs propres limites, car ils ne permettent pas de voir l’environnement global de l’entreprise et certains dangers qui la guettent. Une recherche approfondie est un moyen de recueillir des informations extra-financières de première importance comme, par exemple, le projet d’implantation d’un concurrent à proximité, un mode de gestion trop centralisé ou encore des équipements vieillissants.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire
Merci d'écrire votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.